Ligne, Charles Joseph de; Ligne, Charles Joseph de

Mêlanges Militaires, Littéraires, Et Sentimentaires (6): Mémoires Sur La Guerre Des Turcs, Depuis 1736. Jusqu'en 1739. Et Sur Les Deux Maréchaux De La…

Wien [u.a.], [1796] [VD18 9063649X]

Zitierlink

non, Sire, lui dit Charles. — Elle mit I,• / a
au Canon, au Siège deDaiitzic, elle tira et.
Jit tirer., et je dej eu doit, lorsque Jon Par-i
i l, qui a voit perdu la tète-, ne Jongeoib qiiit
Je rendre. — C'est que les femmes, çlis-je
alors, sont indéfmillables, sortes et soibles
tour à tour, indiserettes, disumulées, elles
sont capables de tout. Sans doute, dit Mr.
de Cille, sâché de ce qu'on ne lui avoit çn-.
core rien dit, et avec une samiliarité, qui ne
devoitpas réusfîr sans cloute: voyez.... dit-
il. Le Roi l'interrompit. J'en citai bientôt
quelques unes, comme celle de la femme
Huchet, au Siège d'Amiens. Le Roi fit un.
petit tour à Rome et à Sparte, il aimeit à
s'y promener. Après une demi-seconde de
sdence, pour saire plaisir à de Cille, je dis
au Roi, que Mr. de Voltaire étoit mort
dans ses bras. Cela lui fit faire quelques
questions; il répondit un peu trop longue-
ment) et s'en alla: et Charles et moi nous
restâmes à diner. C'est là pendant cinq heu-
res tous les jours, que sa conversation En-
cyclopédique acheva de m'enchanter. Beaux-
Arts,
loading ...