Ligne, Charles Joseph de; Ligne, Charles Joseph de

Mêlanges Militaires, Littéraires, Et Sentimentaires (6): Mémoires Sur La Guerre Des Turcs, Depuis 1736. Jusqu'en 1739. Et Sur Les Deux Maréchaux De La…

Wien [u.a.], [1796] [VD18 9063649X]

Zitierlink

fchi, clisent qu'il n'en faut rien.saire, et que
la Cour ne se cloute pas que tout fuit devant
eux. Le Mare'chal suit cet avis: et n'en
auroit fait ni. plus, ni moins, s'il avoit été
différent. Les Suédois se retirent à JBorgo,
parce qu'ils étoient tournés dans leur Camp
de JPemokirke par les Galères Russes: puis
reculent jusqu'à HeJjiugkirke, où ils avoient
une position formidable. Le Maréchal en-
voyé Stoffeln pour les couper de leurs Ma-
gasins. Ils se retirent à Heljlngfors.

Le Maréchal va reconnoitre le Camp;
et c'est la première fois qu'il en trouve un
inattaquable. Les Suédois le quittent pour
marcher vers Abo, où ils vouloient se re-
tirer.

Le même soir on dit qu'un paysanFin-
landois demande à parler au Maréchal. 11
lui dit qu'on pouvoit couper l'ennemi dans
sa marche, par un chemin que,Pierre 1.
avoit fait faire autrefois, à travers le bois ;
qu'on pouvoit le rendre encore praticable,
en coupant les broussailles qui étoient ve-
nues depuis oo ans qu'on ne s'en e'toit servi.

On
loading ...